Les dessins d'Helga

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 29 juin 2008

Ayé

Double P m'a insérée dans la chaine des blogs BD. (mise à jour de fénéante débordée : je rentre tout juste d'un colloque et je n'ai pas eu le temps de faire d'autre mise à jour).

mardi 24 juin 2008

La chaîne des blogbédéistes

Pascal Placeman, plus connu sous le nom de "double P", relance une chaîne des blogs bédéistes. CEtte fois, pas besoin d'être adoubé par un parrain, tout le monde peut participer.

Le lien entre les différents dessins, c'est un fil rouge.

Vous pouvez trouver toutes les informations et la chaîne là.

Et ma participation, c'est ici :

samedi 21 juin 2008

4e et dernière page

Voilà la dernière page. Cette fois, pas d'image du crayonné parce que j'ai fait ça au boulot (pendant mes pauses, hein, quand même) et je n'avais pas de scanner pour garder une trace de cette étape. Evidemment, j'ai fait ça mercredi pour mercredi dernier délais. Du coup, ça se ressent dans les images. Je ne suis pas très contente de ce travail, pas assez abouti à mon goût (y'a qu'à voir les arrières plans inexistants). J'avais qu'à pas travailler à la dernière minute...

jeudi 19 juin 2008

Et de trois...

Je suis crevée, naze, kaputt. Voilà la 3e page. Je suis débordée de boulot, du pour le plaisir et du pour le salaire et du coup, je ne rêve que d'une chose : dormir!

Et vive la bière !

mardi 17 juin 2008

Deuxième page

La page 2, moins bavarde et dont je suis aussi moins satisfaite...

lundi 16 juin 2008

Première page, version finale

Encore la première page, mais cette fois avec les corrections, c'est-à-dire sans les fautes de déclinaison et avec les mots manquants. Plus une petite modification dans la première image avec le titre en plus. Pour l'instant, c'est encore en allemand, mais les pages qui arrivent sont en bavarois, donc bon courage pour comprendre. Si un jour j'ai le temps, je vous traduirai exactement les dialogues. Ici, en gros, Louis 1er de Bavière cherche un moyen de faire un cadeau à la Princesse Thérèse. Un de ses serviteurs lui fait remarquer qu'il pourrait faire une fête qui lierait sa passion pour le sport et son amour pour la princesse. Et hop, voilà, la fête est surtout axée sur les courses hippiques. Dans la page suivante, on apprendra que cette fête a tellement plu que Louis Ier décide de la réorganiser chaque année et qu'avec le temps se sont ajoutées les attractions foraines et puis finalement, la bière. Et voilà, la fête de la bière était née.

dimanche 15 juin 2008

Première page

Voilà l'avancée de la première des 4 pages que j'ai à faire pour "Anno domini", la BD d'une soixantaine de pages que Comicaze prépare à l'occasion des 850 ans de la ville de Munich. La ville finance une partie de l'édition, en contre partie, on doit préparer une expo avec les originaux des planches. Mes brouillons vont donc être exposés... Stress...

Voilà quelques étapes de la première page.

L'histoire se situe en 1810, quand Louis de Bavière ("Ludwig, König von Bayern" en allemand) cherche un moyen de faire plaisir à sa dame. C'est l'origine de la fête de la bière.

mardi 10 juin 2008

En retard, en retard, je suis en retard !

J'ai pas rendez-vous quelque part, mais je suis en retard. Je ne touche plus terre tellement j'ai du boulot de partout, et évidemment, mon rendu pour "Anno Domini" en pâtit un petit peu. Surtout que je viens d'apprendre aujourd'hui que la dead line que je penser tomber dimanche 15 est en fait...aujourd'hui ! Diantre ! Je suis pas dans la mouise moi. Evidemment, j'ai demandé un délais. Evidemment, j'espère que ça sera accepté.

Alors dans la précipitation, un scan rapide et sans intérêt de ma planche en cours, juste histoire de montrer que je vis toujours et aussi pour demander à l'aide : j'ai un grave problème de spam dans les commentaires (du genre, 560 commentaires pour un post, je suis célèbre et adulée, certes, mais pas encore à ce point. Hum.) Si quelqu'un a la solution... J'ai fait ce blog avec Dotclear. D'après ce que j'ai lu, mais je ne suis pas allée très loin, certains spams passent encore. Quelqu'un connaît la solution miracle ?

mardi 3 juin 2008

I hob glusts auf one Maß!

Un titre énigmatique : c'est du bavarois. En allemand, ça donne : "Ich habe Lust auf eine Maß!" ce qui en français veut dire : "j'ai envie d'une bière". Une fois qu'on l'a, sa bière (ou son schnaps), on trinke en disant :"Oans, zwoa, drei, Gsuffa" (Cliquez en montant le son de vos enceintes)

Comme on ne voit pas grand chose du dessin, je vous ai fait un petit zoom :

PS : Si vous avez apprécié l'accent tellement raffiné, vous pouvez en écouter un peu plus , sur le site de l'Oktoberfest.